Yom Kippour

Yom Kippour  Babylone ou Jérusalem?
Yom Kippour Babylone ou Jérusalem?

Signification et célébration de Yom Kippour, un appel à la réconciliation avec D.ieu et avec son prochain

יום כיפור

Procurez-vous notre livre sur Yom Kippour 

Yom Kippour, יום כיפור signifie «Jour de l’expiation ». C’est le dixième jour du mois de Tichri et il conclut la période des « Dix jours terribles » de repentance débutés à Roch Hachana, le premier jour du mois de Tichri. Chacun est appelé en ce jour particulier à faire le bilan de l’année et à se mettre en règle avec Dieu et son prochain.

Lévitique 16:29-34  Et ceci sera pour vous un statut perpétuel, au septième mois, le dixième jour du mois, vous affligerez vos âmes, et vous ne ferez aucune oeuvre, tant l’Israélite de naissance que l’étranger qui séjourne au milieu de vous ; car, en ce jour–là, il sera fait propitiation pour vous, afin de vous purifier, et vous serez purs de tous vos péchés devant l’Eternel. Ce sera pour vous un sabbat de repos, et vous affligerez vos âmes ; c’est un statut perpétuel. Et le sacrificateur qui aura été oint et qui aura été consacré pour exercer la sacrificature à la place de son père, fera propitiation ; et il revêtira les vêtements de lin, les saints vêtements ; et il fera propitiation pour le saint sanctuaire, et il fera propitiation pour la tente d’assignation et pour l’autel, et il fera propitiation pour les sacrificateurs et pour tout le peuple de la congrégation. Et ceci sera pour vous un statut perpétuel, afin de faire propitiation pour les fils d’Israël pour les purifier de tous leurs péchés, une fois l’an. Et on fit comme l’Eternel avait commandé à Moshé.

Lévitique 23:32  C’est un sabbat de repos pour vous, et vous affligerez vos âmes. Le neuvième jour du mois, au soir, d’un soir à l’autre soir, vous célébrerez votre sabbat.

L’Israélite de naissance comme l’étranger étaient appelés à se repentir ensemble.

Le rôle du Cohen Gadol était très important ce jour-là car c’était la seule fois de l’année où il pénétrait avec de l’encens dans le Lieu très saint pour faire expiation pour les péchés du peuple.

Revêtu de vêtements de lin, il officiait en la sainte Présence de l’Eternel. Le sang du taureau expiatoire était aspergé sept fois vers le devant de l’Arche sainte dans le Lieu très saint après que le Cohen soit d’abord entré avec de l’encens.

Deux boucs étaient choisis et on tirait le sort pour en consacrer un à D.ieu et l’autre à l’azazel pour porter les péchés du peuple. Un cordon rouge était nouait autour des cornes de ce bouc et un homme spécialement désigné était chargé de l’amener au désert.

Le Cohen procédait à la confession des péchés du peuple sur le bouc destiné à être azazel, confession appelée « vidouï »

Ce bouc était ensuite envoyé au désert, chargé des iniquités du peuple. D’après la Tradition juive, le bouc, une fois parvenu à la falaise, était poussé dans le précipice. L’homme chargé de cette mission sectionnait le cordon rouge attaché au bouc et en nouait un bout au rocher et l’autre aux cornes. A l’époque du Temple, un cordon rouge était également accroché à la porte du Temple et il devenait blanc lorsque le bouc était mort.  Le peuple savait alors qu’il était pardonné, mais certaines années il restait rouge.

Esaïe 1:18  Venez, et plaidons ensemble, dit l’Eternel, Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; s’ils sont rouges comme l’écarlate, ils seront comme la laine.

Le Shabbat précédent Yom Kippour est appelé le Shabbat chouva : le Shabbat de repentance et de retour. Il est appelé ainsi en raison de la portion des prophètes qui accompagne la lecture faite en ce jour :

Osée 14:2  Prenez avec vous des paroles, et revenez chouva שׁוּבָה à l’Eternel ; dites–lui, Pardonne toute iniquité, et accepte ce qui est bon, et nous te rendrons les sacrifices de nos lèvres : littéralement les taureaux de nos lèvres.

Hébreux 13:15  Offrons–donc, par lui, sans cesse à Dieu un sacrifice de louanges, c’est–à–dire le fruit des lèvres qui confessent son nom.

Ce Shabbat est particulier car il est à la fois un jour où l’on honore le Créateur et un jour de repentance : les lettres des mots Shabbat שבת sont comprises dans le Téchouva תשובה, qui signifie « retour, repentance » : Ce Shabbat est donc un jour spécialement approprié à la repentance et nous sommes appelés non pas à nous repentir d’une façon rapide mais à changer radicalement de direction pour revenir dans le droit chemin.

En quoi cela nous concerne t’il en tant que croyants en Celui dont le sang a été meilleur que le sang des boucs et des taureaux pour nous laver de toute souillure ?

Hébreux 9:11  Mais le Messie étant venu, souverain sacrificateur des biens à venir, par le tabernacle plus grand et plus parfait qui n’est pas fait de main, c’est–à–dire qui n’est pas de cette création, et non avec le sang de boucs et de veaux, mais avec son propre sang, est entré une fois pour toutes dans les lieux saints, ayant obtenu une rédemption éternelle.  Car si le sang de boucs et de taureaux, – et la cendre d’une génisse avec laquelle on fait aspersion sur ceux qui sont souillés, – sanctifie pour la pureté de la chair, combien plus le sang du Messie, qui, par l’Esprit éternel, s’est offert lui–même à Dieu sans tache, purifiera–t–il votre conscience des oeuvres mortes, pour que vous serviez le Dieu vivant !

Gloire à D.ieu, Il nous a accordé le pardon éternel de toutes nos fautes passées et nous donne le moyen de nous repentir chaque jour car Son Esprit nous convainc, si nous le souhaitons, chaque jour de péché. Il est notre Grand Sacrificateur qui intercède chaque jour pour nous.

Yéchoua a tout accompli, Il nous a libérés de l’esclavage du péché à Pessa’h et nous a pardonné nos fautes à Kippour : Il a été à la fois l’Agneau de Pessa’h et le bouc envoyé à l’azazel pour nous. Son sang répandu dans le lieu très saint nous a accordé la réconciliation éternelle avec le Père. 

Et de la même façon dont nous commémorons la fête de la délivrance par grâce à Pessa’h, nous commémorons également le pardon accordé par grâce à Yom Kippour ! 

Toutes les fêtes parlent de Yéchoua et racontent une partie de Son œuvre : Pessa’h de la délivrance, Chavouot du don du Saint Esprit, Roch HaChana de Son retour, Yom Kippour du pardon, Souccot de Son règne et Shabbat de la double portion du Pain Vivant ! Voir nos études de la Yeshiva messianique

Le jour de Yom Kippour est donc consacré double Shabbat, Shabbat Shabbaton pour célébrer ce jour éminemment saint où Yéchoua est venu détruire les œuvres du diable et nous accorder l’accès auprès de la sainteté de D.ieu.  Que Son Nom soit béni à tout jamais !

Lévitique 16:31  Ce sera pour vous un sabbat de repos chabbat chabbaton שַׁבַּת שַׁבָּתוֹן, et vous affligerez vos âmes ; c’est un statut perpétuel.

Profitons donc de ce temps de repentance, institué par D.ieu pour l’Israélite de naissance comme pour l’étranger, pour faire le bilan et réparer le tort que nous avons causé à notre prochain et nous consacrer de nouveau à D.ieu. Nous devons demander pardon à tous ceux que nous aurions pu offenser au cours de l’année et pardonner également à tous ceux qui nous ont offensés. 

Que nos noms soient à tout jamais inscrits dans le Livre de vie de l’Agneau !

Apocalypse 20:12  Et je vis les morts, les grands et les petits, se tenant devant le trône ; et des livres furent ouverts ; et un autre livre fut ouvert qui est celui de la vie. Et les morts furent jugés d’après les choses qui étaient écrites dans les livres, selon leurs oeuvres.

Célébration de la fête : 

Le jeûne commence la veille et se termine le lendemain soir. C’est un jeûne sec.

Les prières traditionnelles à la synagogue sont les suivantes :

  • Kol nidré la veille de kippour : une prière pour briser tous les vœux inconséquents prononcés pendant l’année. 
  • Le Viddouï, la confession des fautes
  • Les lectures de la Thora concernent les passages de Lévitique 16 et Nombres 29 :7-11 et le prophète Jonas
  • Néila à la fin du jeûne : prière de clôture. 
Tsom kal v'gmar 'hatima tova!
Un jeûne facile et que vous soyez inscrit sur le Livre de Vie!

Copyright © 2006 Tous droits réservés

Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, sans l’autorisation préalable écrite du directeur de la publication. 

AttachmentSize
Yom Kippour Babylone ou Jérusalem?110.16 Ko

Copyright 2009 Tous droits réservés