Roch Hachana

Roch Hachana Le Chofar de la Rédemption
Roch Hachana Le Chofar de la Rédemption

Signification et célébration de la fête de Roch Hachana,

 ראש השנה 

 La Fête des trompettes, Jour de l'enlèvement

Procurez-vous notre étude complète sur Roch Hachana

Roch Hachana, ראש השנה signifie « Tête de l’année » ou «Commencement de l’année ». 

C’est d’après la tradition juive, la date anniversaire de la Création, le jour où Adam et ‘Hava se sont prosternés devant l’Eternel pour reconnaître Sa toute puissance. 

C’est également le jour de la Justice divine où la quantité de pluie et les jugements sont décrétés pour l’année à venir. C’est donc un temps favorable pour implorer la clémence divine et faire Tchouva  תשובה ou le retour à D.ieu, la repentance. 

Elle se célèbre le premier du mois de Tichri, qui est le septième mois. 

Ce septième mois est le mois choisi par D.ieu pour la célébration de trois fêtes : Roch Hachana, Yom Kipour et Soucot. 

Ce premier Tichri est la date du Nouvel An pour le compte des années, sabbatiques, du Jubilé, et pour la plantation des arbres. 

C’est la seule fête où la lune est invisible alors qu’elle est visible aux autres fêtes. Yisra-El est comparée à la lune qui se réjouit lors des fêtes et brille, mais qui s’humilie et disparaît au profit de son Créateur le Jour du Jugement divin. 

C’est le jour où nous devons sonner du chofar : 

Nombres 29:1 Et au septième mois, le premier jour du mois, vous aurez une sainte convocation ; vous ne ferez aucune oeuvre de service ; ce sera pour vous le jour du son éclatant des trompettes.

Le chofar est un appel à se réveiller de notre torpeur et à écouter ce que le Seigneur a à nous dire : 

Maintenant, si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m'appartiendrez entre tous les peuples, car toute la terre est à moi; Exode 19 :5

Le troisième jour au matin, il y eut des tonnerres, des éclairs, et une épaisse nuée sur la montagne; le son de la trompette retentit fortement; et tout le peuple qui était dans le camp fut saisi d'épouvante. Le son de la trompette retentissait de plus en plus fortement. Moïse parlait, et Dieu lui répondait à haute voix. Ex 19 :19

La Fête des Trompettes est un appel pour le peuple de D.ieu à se remémorer l’alliance conclue au Mont Sinaï, à se préparer à la repentance et à la délivrance future qui retentira avec le son du chofar du Machia’h:  

1 Corinthiens 15:52  en un instant, en un clin d’oeil, à la dernière trompette, car la trompette (chofar)  sonnera et les morts seront ressuscités incorruptibles, et nous, nous serons changés.

1 Thessalonic 4:16  Car le Seigneur lui–même, avec un cri de commandement, avec une voix d’archange et avec la trompette (chofar) de Dieu, descendra du ciel ; et les morts dans le Messie ressusciteront premièrement ;

Trois sons sont émis par le chofar : 

  • Tekia : son court qui jaillit comme le cri du coeur, 
  • Teroua : son plus long et entrecoupé qui sanglote vers Dieu, 
  • Tekia gdola : un long son qui symbolise le son du chofar qui sera sonné à la fin de l’exil du peuple d’Israël quand celui-ci sera ramené dans sa terre au temps messianique. 

Et il arrivera en ce jour–là qu’on sonnera de la grande trompette du grand chofar) ; et ceux qui périssaient dans le pays d’Assyrie, et les exilés du pays d’Egypte, viendront et se prosterneront devant l’Eternel, en la montagne sainte, à Jérusalem. Es. 27 :13

Matthieu 24:31  Et il enverra ses anges avec un grand son de trompette (chofar) ; et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis l’un des bouts du ciel jusqu’à l’autre bout.

La portion de la Torah qui est lue ce jour est le sacrifice de Yits’haq, image prophétique du sacrifice du Machia’h. Le chofar nous rappelle les cornes du bélier qui a remplacé le sacrifice de Yit’shaq 

La portion des prophètes qui est lue est l’histoire de ‘Hanna  et de Chmuel, la prière de ‘Hanna  qui vient du fond de son coeur. Yits’haq et Chmuel furent tous deux consacrés à D.ieu. 

Pour le Corps du Messie,  cette fête est un appel à écouter ce que le D.ieu d'Yisra -El (prince de D.ieu, combattant de D.ieu) veut nous dire concernant les temps à venir et comment Son plan doit s’accomplir à travers Yisra -El.

Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j'entendis derrière moi une voix forte, comme le son d'une trompette Ap.1 :10

 Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j'avais entendue, comme le son d'une trompette, et qui me parlait, dit: Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. Ap 4 :1

C’est un temps de repentance et d’écoute. Le Seigneur nous appelle à être à l’écoute de Son coeur et à discerner les temps dans lesquels nous sommes. Le son du chofar pour le retour des exilés de Sion va bientôt sonner, à nous de nous tenir prêts pour avoir une part dans le plan divin. Il est temps de se réveiller et de prendre position en tant que corps du Machia’h pour être aux côtés de Son peuple dans ces temps de persécution et intercéder pour la révélation de Yéshoua afin que le sacrifice de Yit’haq  prenne toute sa signification messianique dans le coeur du peuple d’Israël ! 

Célébration de la fête

  • Faire ou se procurer deux « ‘halot », deux pains briochés. Certains font des pains en forme de couronne pour rappeler la royauté de D.ieu 
  • Deux bougies comme pour le Shabbat 
  • Une pomme coupée en tranche que l’on trempera dans du miel. Le miel tient un rôle important pour Roch Hachana. Il représente aussi la grâce. 
  • Les enfants peuvent préparer un bricolage en collant un petit gobelet en plastique au centre d’une assiette en plastique. Faire écrire « Bonne année, chana tova » et mettre du miel dans le verre pour tremper la pomme. 
  • Préparer des mets sucrés de préférence pour rappeler la douceur de l’année à venir. 
  • On peut aussi préparer des plats à base de lentilles ou de graines diverses pour symboliser l’abondance des bénédictions promises.
  • Se procurer une tête de poisson ou d'agneau pour symboliser que nous sommes la tête et non la queue 
  • Faire une belle table 

Prière

Commencer par la bénédiction sur le vin, kiddouch (sanctifié), puis sur le pain, motsi (tiré, sorti de) 

« Béni sois-tu, Eternel, notre D.ieu, Roi du monde, qui a créé le fuit de la vigne »

« Béni sois-tu, Eternel, notre D.ieu, Roi du monde, qui a tiré le pain de la terre »

Puis tremper un morceau de pomme dans le miel et en donner à chaque invité en se souhaitant une année douce et sanctifiée dans Sa présence. 

Se réjouir autour du repas avec des invités. Les fêtes sont une occasion voulue par D.ieu et bénie pour se réunir dans Sa présence. 

Nous vous souhaitons une excellente Fête des Trompettes en attendant le Jour du rassemblement des exilés au son du grand chofar!

 'Hag Samea'h   Bonne Fête!

חג שמח 

Copyright © 2006 Tous droits réservés Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, sans l’autorisation préalable écrite du directeur de la publication. . 

AttachmentSize
Roch Hachana Le Chofar de la Rédemption144.33 Ko

Copyright 2009 Tous droits réservés